Flyboys (2006)

Toutes les erreurs





 
Jaquette de Flyboys
Réalisé par Tony Bill

James Franco : Blaine Rawlings
Scott Hazell : Cinema Usher
Mac McDonald : Sheriff Detweiller
Philip Winchester : William Jensen
Todd Boyce : Mr. Jensen

Tags : flyboys , aventures , tony bill
 




 
Observation
L'escadrille Lafayette est française, les avions qui l'équipent aussi. Pourtant, tout au long du film, on ne voit que avions portant des cocardes britanniques !
Ajoutée le 24 juil. 2012
 

 
Observation
Par deux fois dans le film, Jean Reno indique à ses pilotes sur une carte d'état major un dépot de munitions allemand qui doit être bombardé. L'armée française était-elle donc anglophone pour que ce dépot de munitions soit noté en américain sur la carte 'ammo depot', 'ammo' étant l'abréviation de 'ammunition' ?
Ajoutée le 30 mai 2007
 

 
Observation
Lorsque Blaine va chercher Luciène, elle regarde derrière la porte de dehors pour s'assurer que la voie est libre puis elle court vers Blaine. Quand la caméra revient sur cette porte on voit son visage qui dépasse de la porte, alors qu'elle est censé être déjà sortie!
Ajoutée le 15 juin 2007
 

 
Observation
La couleur rouge des chasseurs allemands n'est pas bonne. Les fokker DR1 étaient de couleur vert-gris. Un seul des chasseurs a été rouge : celui de Manfred von Richtoffen (appelé le Baron rouge)abattu le 21/04/1918.
Ajoutée le 29 juin 2007
 

 
Clin d'Oeil
Le thème musical du film ressemble beaucoup à celui de Independance Day ; normal, les deux films ont le même producteur, Dean Devlin.
Ajoutée le 28 sept. 2007
 

 
Clin d'Oeil
Le rouge était la couleur préféré de l'as allemand Manfred von Richthofen pour son appareil, mais à l'époque, ses compagnons se mirent eux aussi à peindre leurs avions en rouge, afin de déstabiliser l'adversaire ; cette couleur n'était donc nullement réservé à Richthofen.
Ajoutée le 28 sept. 2007
 

 
Clin d'Oeil
Dans la réalité, les aviateurs de la seconde guerre mondiale étaient beaucoup plus emmitouflés, à cause du froid intense qui régnait en altitude.
Ajoutée le 28 sept. 2007
 

 
Observation
L'histoire du film se passe en 1917. On aperçoit dans les tranchées que les allemands portent un casque à pointe, celui ci à été remplacé en 1916 par le Stahlhelm (casque en acier sans pointe, utilisé aussi durant la seconde guerre monadiale) donc les allemands ne sont pas censés avoir ce casque à pointe en 1917!
Ajoutée le 12 oct. 2009
 

 
Tournage
Le lieutenant Giroux montre aux Américains les différents type d'avion de la base, parmi eux le fameux SE5 anglais ; mais si l'action se passe en 1916, ce chasseur n'était pas encore entré en service, tout comme le célèbre Fokker Dr1 triplan allemand, que l'on verra dans les combats aériens par la suite.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  00:07:00
 

 
Observation
Quand le capitaine Thenault fait son discours de bienvenu aux Américains, Cassidy se pose en catastrophe derrière lui. Mais vu son élan, Cassidy aurait du normalement stopper son appareil bien plus loin.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  00:09:00
 

 
Observation
Cassidy est censé posséder 20 victoires, on ne compte pourtant moins d'une dizaine de croix noires sur son fuselage.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  00:35:00
 

 
Anachronisme
Le capitaine de l'escadrille (Jean Reno) emploie le terme 'débriefing' à la suite d'une mission. Ce terme, qui serait le contraire de 'briefing', ne pouvait pas exister durant la 1ère guerre mondiale puisque 'briefing', terme d'origine anglo-américaine n'est apparu que vers 1945, durant la seconde guerre mondiale.
Ajoutée le 28 mai 2007
Minutage :  00:41:00
 

 
Tournage
Les Fokker mitraillent la route de Rambucourt, avant que l'escadrille La Fayette ne les intercepte ; un Fokker est alors abattu et son pilote tombe dans le vide, mais visiblement à une altitude bien plus haute que lorsque il mitraillait la route.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:14:00
 

 
Observation
Le capitaine Thenault demande au lieutenant Giroux et un autre Français : 'qui donc est parti avec l'avion biplace sans autorisation ?' ; dans la bande originale, Thenault parle en français (logique) puis…en anglais…pourquoi, puisque les deux autres interlocuteurs sont français.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:28:00
 

 
Tournage
Lors de la scène où les soldats allemands investissent la maison de Lucienne, on peut voir que leurs casques ne portent pas de pointe, pourtant caractéristique de la première guerre mondiale. Cette pointe apparaissait pourtant sur les fantassins dans la scène dans les tranchées.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:30:00
 

 
Observation
Où sont les bombes du Zeppelin ?
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:38:00
 

 
Anachronisme
Compte tenu des caractéristiques et des performances des Zeppelin de l'époque, les aérostiers allemands n'étaient pas assez fous pour aller bombarder une ville en plein jour ! Toutes les missions de bombardement sur Londres et Paris de 1915 à 1918 se sont déroulées de nuit. Les dirigeables partaient en fin de journée de leurs bases pour arriver sur l'objectif vers minuit, au plus fort des ténèbres, et toujours pendant la période de la nouvelle lune. Voir un Zeppelin bombarder Paris de jour en étant escorté par des appareils de chasse est anachronique ; cette tactique ne sera mise en oeuvre que pour les vrais bombardiers à la fin de la guerre et surtout lors de la 2e guerre mondiale.
Ajoutée le 05 juil. 2016
Minutage :  01:38:00
 

 
Observation
Cassidy tir sur le manche, son avion ralenti et le train vient arraché le plan supérieur de l'adversaire qui le poursuivait. Non seulement, Cassidy n'aurait pu ralentir aussi subitement qu'en cabrant littéralement son appareil, ce qu'il ne fait pas, mais sont train aurait du également subir quelques dégâts.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:41:00
 

 
Observation
Pourquoi Beagle se sert-il de son crochet gauche pour décoller, alors qu'il peut très bien le faire de la main droite (on le voit plus tard tenir le manche de la droite et tirer avec son crochet gauche).
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:53:00
 

 
Observation
Rawlings repart pour mitrailler l'aérodrome d'où décolle le Faucon noir sans prévenir personne de sa destination. Peu après, Jensen et ses autres camarades d'escadrille le rejoignent et viennent lui prêter main forte. Mais comment savaient ils où Rawlings se trouvait, puisque il est parti subitement.
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:58:00
 

 
Observation
Rawlings survole le pilote du Faucon noir dont on peut voir le visage de prêt. Rawlings mitrailles ensuite les avions rouge au sol, sous les yeux médusé du pilote allemand dont on voit à nouveau le visage en gros plan. Observez bien l'Allemand sur les deux plans, on dirait que ce n'est pas le même acteur !
Ajoutée le 28 sept. 2007
Minutage :  01:58:00
 



Autres films du même genre :

 

Retour haut de page